45.ª Sessão do CDH

Diálogo Interativo com o Perito Independente sobre a situação de Direitos Humanos na República Centro-Africana

2 de outubro de 2020

Intervenção de Portugal

Madame la Présidente,

Le Portugal remercie l’Expert Indépendant pour son rapport et pour ce dialogue.

La situation dans l’RCA reste sérieuse et complexe. Le Portugal maintient son engagement ferme dans le cadre de MINUSCA et des missions PSDC de l’UE. Cela fait plus de trois ans qu’un déploiement de deux centaines de personnel portugais, y compris une Force de réaction rapide a commencé à servir au sein de la MINUSCA.

Une réponse sécuritaire déterminée, bien que nécessaire, doit être accompagnée d’un effort plus profond pour garantir une paix durable. À cet égard, la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation est essentielle. Nous sommes conscients de l'ampleur des défis qu’y se posent et saluons les progrès achevés.

Toutefois, on vérifie une hausse de la violence vers la population civile, souvent à motivation ethnique. La persistance des violations des droits humains par des membres des forces nationales de défense et de sécurité est alarmante. En plus, il faut prévenir que la prochaine échéance électorale puisse occasionner une nouvelle action intimidante contre la population, empêchant la consolidation démocratique.

Monsieur l’Expert Indépendant,

Même avec le rôle de plus actif joué par MINUSCA dans la prévention de la violence et le soutien à la préparation des élections, comment les autorités nationales peuvent-elles empêcher les groupes armés de menacer la population dans les mois précédant et incluant le contrôle électoral?

Quels moyens les partenaires internationaux peuvent-ils déployer pour s'assurer que l'expansion de la présence de l'État entraîne une diminution généralisée du nombre et de la gravité des violations des droits humains à travers le pays?

À ce stade, pouvons-nous envisager des résultats de mécanismes de dialogue supplémentaires entre le gouvernement et les groupes armés afin de protéger les couloirs humanitaires?

Je vous remercie.

  • Partilhe